jeudi 21 septembre 2017

Prévention :

Prévention des cancers : comment agir au quotidien ?

Publié le 14 septembre 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Ne pas fumer, éviter l'alcool, manger mieux, bouger plus. Le ministère des Solidarités et de la Santé et l'Institut national contre le cancer (INCa) rappellent qu'en modifiant certains de nos modes de vie et de nos comportements, 40 %des cancers pourraient être évités.
Les principaux facteurs de risque sont :
  • le tabac responsable de 80 % des cancers du poumon mais qui est aussi un facteur favorisant d'autres types de cancers notamment des voies aérodigestives supérieures (bouche, larynx, pharynx, œsophage) ;
  • l'alcool qui augmente les risques de développer des cancers des voies aérodigestives supérieures mais aussi du côlon-rectum, du sein et du foie ;
  • une alimentation déséquilibrée, les aliments favorisant les risques de cancer étant principalement liés à l'excès de viandes rouges, de charcuteries, d'aliments gras, salés ou très sucrés (c'est pourquoi les fruits et les légumes qui jouent un rôle protecteur grâce à leur richesse en fibres, en vitamines et en minéraux antioxydants sont recommandés tout comme les céréales complètes et les légumes secs) ;
  • le manque d'activité physique, une activité physique régulière d'au moins 30 minutes par jour (monter des escaliers, marcher, faire du vélo, nager) permettant de diminuer le risque de cancer.
Les autres facteurs de risque sont ceux liés à une exposition excessive aux rayonnements UV, à certains virus ou bactéries, au contact avec certains produits chimiques (amiante, solvants...) ou encore à une exposition à certains polluants (particules fines, résidus d'hydrocarbure...) ou aux rayonnements (radon, rayons X).

jeudi 7 septembre 2017

Pratique de certains sports : quel examen médical ?

Publié le 07 septembre 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
Les modalités de l'examen médical établissant l'absence de contre-indication à la pratique de certains sports sont modifiées. Tel est l'objet d'un arrêté publié au Journal officiel du 15 août 2017.
En effet, pour certaines disciplines sportives présentant des contraintes particulières, la délivrance ou le renouvellement de la licence et la participation à des compétitions sont soumis à la fourniture d'un certificat médical de moins d'un an de non-contre-indication à la pratique du sport concerné.
Les contraintes particulières consistent :
* soit en des contraintes liées à l'environnement spécifique dans lequel les disciplines se déroulent, impliquant le respect de mesures de sécurité particulières ;
* soit en des contraintes liées à la sécurité ou la santé des pratiquants.
Pour chaque discipline sportive concernée, l'arrêté précise les points sur lesquels tout docteur en médecine qui réalise l'examen doit porter une attention particulière et les cas dans lesquels une consultation spécifique complémentaire est justifiée.
Les disciplines sportives concernées sont les suivantes :
*      l'alpinisme ;
*      la plongée sous-marine ;
*      la spéléologie ;
*      les disciplines sportives, pratiquées en compétition, pour lesquelles le combat peut prendre fin, notamment ou exclusivement lorsqu'à la suite d'un coup porté l'un des adversaires se trouve dans un état le rendant incapable de se défendre et pouvant aller jusqu'à l'inconscience ;
*      les disciplines sportives comportant l'utilisation d'armes à feu ou à air comprimé ;
*      les disciplines sportives, pratiquées en compétition, comportant l'utilisation de véhicules terrestres à moteur à l'exception du modélisme automobile radioguidé ;
*      les disciplines sportives aéronautiques pratiquées en compétition à l'exception de l'aéromodélisme ;
*      le parachutisme ;
*      le rugby à XV, à XIII et à VII.
Ainsi, par exemple, pour les sports de combat, l'examen médical doit comporter :
*      un examen neurologique et de la santé mentale ;
*      un examen ophtalmologique : acuité visuelle, champ visuel, et selon le sport pratiqué, tonus oculaire et fond d'œil.
En boxe anglaise, les boxeurs professionnels et les boxeurs amateurs de plus de 40 ans doivent également se soumettre, tous les 3 ans, à une remnographie des artères cervico-céphaliques et à un test d'effort sans mesure des échanges gazeux.
 Textes de référence
Arrêté du 24 juillet 2017 fixant les caractéristiques de l'examen médical spécifique relatif à la délivrance du certificat médical de non-contre-indication à la pratique des disciplines sportives à contraintes particulières

vendredi 25 août 2017

Mise en garde :

Service-public.fr : courriels frauduleux au sujet de la carte Vitale V3
Publié le 16 août 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
Service-public.fr, le site officiel de l'administration française, 
vous met en garde contre l'envoi de courriels frauduleux utilisant le logo du site.
 Le dernier cas signalé par les internautes concerne un courriel les invitant à télécharger un formulaire pour obtenir, sous 24 heures, la nouvelle carte Vitale V 3.
Ces courriels n’émanent pas de Service-public.fr.
Il s’agit vraisemblablement d’une manœuvre frauduleuse pour inciter les internautes à livrer leurs données personnelles.
N’y répondez pas et supprimez-le de votre boîte de messagerie.
Si vous avez déjà communiqué vos données bancaires, prévenez votre banque pour faire opposition. Service-public.fr ne demande pas d’argent, n’en rembourse pas et ne cherche jamais à recueillir des coordonnées bancaires.
Vous pouvez signaler ces escroqueries sur le site www.internet-signalement.gouv.fr , 
portail officiel de signalement des contenus illicites de l’internet.

mercredi 16 août 2017

Hôtels hospitaliers :

le début d'une expérimentation
pour 41 établissements de santé
Publié le 09 août 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Un appel a été lancé par le précédent gouvernement en février 2017 auprès des hôpitaux souhaitant proposer un hébergement temporaire non médicalisé de patients, appelés « hôtels hospitaliers ». 41 établissements de santé ont été sélectionnés pour participer à cette expérimentation.
L'expérimentation doit se dérouler sur une période de 3 ans.
La prestation d'hébergement peut être réalisée, soit :
  • dans les locaux de l'établissement de santé autres que ceux réservés à l'hospitalisation ;
  • par un tiers (un prestataire hôtelier par exemple).
Peuvent bénéficier de ce service, les patients qui ne nécessitent pas de soins médicaux particuliers et qui habitent seuls ou à distance de l'hôpital.
Les frais à la charge du patient sont les mêmes que dans le cadre d'un hébergement à l'hôpital.
Les hôtels hospitaliers ont notamment pour objectif d'éviter les nuits coûteuses à l'hôpital et d'améliorer le confort des patients (éviter les transports lors de soins répétitifs dans le cadre d'une radiothérapie par exemple).
Textes de référence

jeudi 29 juin 2017

Parrainages

Si, parmi vos connaissances, amis, collègues ou famille, vous savez que des personnes sont à la recherche d’une complémentaire santé, communiquez-nous leurs coordonnées et nous nous ferons un plaisir de les contacter et de leur proposer nos services.


Pour toute adhésion concrétisée, vous bénéficierez d'une prime de parrainage de 30 € par adhésion. Cette prime sera versée à la date anniversaire de la signature du contrat.

Soins dentaires : des tarifs qui vont évoluer au 1er janvier 2018

Publié le 12 juin 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Illustration 1Crédits : © Boggy - Fotolia.com
Tarifs des prothèses, remboursement des couronnes, traitement d'une carie ou encore détartrage... Dans un communiqué de début mars 2017, la ministre des Affaires sociales et de la Santé avait déclaré approuver la proposition d'arbitrage sur la négociation entre représentants des chirurgiens-dentistes et Assurance maladie portant sur les nouveaux tarifs et plafonds des soins dentaires. Un arrêté publié au Journal officiel du 31 mars 2017 était venu confirmer ces tarifs au 1er janvier 2018.
Cet arbitrage prévoit un plafonnement progressif des tarifs des prothèses sur 4 ans (550 € en 2018 et 510 € en 2020 pour une couronne céramométallique) avec une base de remboursement des couronnes passant à 120 € en 2019.
Pour les patients bénéficiaires de la CMU-C, les plafonds des tarifs dentaires seront revalorisés (pour une couronne métallique, le plafond passera de 230 € à 250 €) et la prise en charge complète étendue à des actes supplémentaires.
Par ailleurs, le prix des soins conservateurs augmentera avec, par exemple, pour le traitement d'une carie, un acte qui s'élèvera à 67 € en 2018 (contre 41 € aujourd'hui).
Enfin, pour les chirurgiens-dentistes réalisant des consultations sur des patients atteints de handicap mental et/ou psychique sévère, les séances seront revalorisées à 60 € (ou 90 € en cas d'utilisation d'une technique de sédation).

vendredi 21 avril 2017

Entité libre

La Protection Mutuelle et Familiale, située à Strasbourg (Bas-Rhin), 
se distingue des autres organismes par plusieurs avantages notables :
  • ·         une Mutuelle à taille humaine qui permet de rester à votre écoute,
  • ·         quatre niveaux de prestations qui s’adaptent à vos besoins,
  • ·         des cotisations calculées au plus juste au regard des prestations versées,
  • ·         une réduction de 20 % sur le contrat le moins cher pour les couples,
  • ·         pas de cotisation supplémentaire à partir du 3ème enfant,
  • ·         pas de délai de carence excepté pour les prothèses dentaires et auditives (1 an).

plus de flexibilité dans votre contrat
La vie d'une famille est en constante évolution
La Protection Mutuelle et Familiale s'adapte à toutes les évolutions familiales ou professionnelles, 
en restant à votre écoute, pour faire évoluer le contrat selon vos besoins.
Une mutuelle des plus disponibles
Une question ou un renseignement sur la mise en place d'un contrat ?
Besoin de faire évoluer votre formule 
et d'avoir des garanties plus adaptées à vos nouvelles dépenses de santé ?
Nous prendrons en compte vos demandes pour les étudier avec la plus grande attention. 
Un de nos spécialistes vous recontactera dans les plus brefs délais 
avec une solution pensée sur mesure.

Nous sommes à votre disposition en agence, par téléphone 
ou encore par courriel pendant les heures d'ouverture. 
Alors, pour bénéficier d'une réelle protection pour votre quotidien 
et veiller à la santé de chacun, misez sur l'excellence et sur le respect de votre budget !